full screen background image
Search
Friday 24 November 2017
  • :
  • :
dernière mise à jour

AVIS À MANIFESTATION D’INTÉRÊT POUR LA SELECTION DE CONSULTANT POUR LA REALISATION DE L’ETUDE RELATIVE A LA COMPETITIVITE DU SECTEUR DE LA TRANSFORMATION DE L’ANACARDE EN CÔTE D’IVOIRE

AVIS À MANIFESTATION D’INTÉRÊT POUR LA SELECTION DE CONSULTANT POUR LA REALISATION DE L’ETUDE RELATIVE A LA COMPETITIVITE DU SECTEUR DE LA TRANSFORMATION DE L’ANACARDE EN CÔTE D’IVOIRE

ARMOIRIE

002

MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE                                                                                      MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE

        ET DES MINES                                                                                                         ET DU DÉVELOPPEMENT RURAL

LE CONSEIL DU COTON ET DE L’ANACARDE
AMI N° 0001/CCA/MINADER/MIM : AVIS À MANIFESTATION D’INTÉRÊT POUR LA SELECTION DE CONSULTANT POUR LA REALISATION DE L’ETUDE RELATIVE A LA COMPETITIVITE DU SECTEUR DE LA TRANSFORMATION DE L’ANACARDE EN CÔTE D’IVOIRE

1.Le Conseil du Coton et de l’Anacarde, dans le cadre de l’exécution de ses missions a prévu dans son budget une ligne pour le financement des études sectorielles sur l’Anacarde. Sous l’Egide du Ministère de l’Industrie et des Mines et du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rurale, le Conseil du Coton et de l’Anacarde se propose d’utiliser une partie de ces ressources pour effectuer des paiements autorisés au titre du présent avis à manifestation d’intérêt, pour la réalisation de l’étude relative à la compétitivité du secteur de la transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire. A cet effet, le Conseil du Coton et de l’Anacarde sollicite l’appui et l’expertise des Consultants admissibles à manifester leurs intérêts.
2.Le consultant retenu aura à mener une analyse détaillée des coûts de transformation de l’industrie de la transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire et proposer des mesures pour améliorer la compétitivité de ce secteur, à l’effet d’accroître significativement le taux de transformation au niveau local.
De façon spécifique, il s’agira :
a.d’analyser la rentabilité des entreprises locales de transformation de l’anacarde;
b.de définir et d’évaluer la valeur ajoutée de l’activité de transformation comparativement à l’activité d’exportation des noix brutes de cajou (création d’emplois et de richesses, distribution de revenus, etc.) pour l’économie ivoirienne ;
c.d’effectuer une analyse comparée des coûts de transformation (matière première, énergie, eau, personnel directement utilisé, maintenance/pièces de rechange, impôts et taxes y compris les droits de douane, etc.) appliqués au secteur de la transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire et dans les principaux pays concurrents de la Côte d’Ivoire (Inde, Vietnam, Brésil, Guinée Bissau, Ghana, Nigeria, Tanzanie et Mozambique);
d.d’analyser l’impact des mesures d’incitations appliquées dans les pays concurrents comparativement à celles en vigueur en Côte d’Ivoire et évaluer la pertinence de leur adoption en Côte d’Ivoire, notamment les avantages et le manque à gagner pour l’Etat liés à chaque mesure;
e.d’effectuer une analyse de la chaine des valeurs de l’anacarde et d’en ressortir les principales contraintes;
f.d’évaluer l’impact de la transformation des autres produits dérivés notamment la pomme de cajou et la valorisation des sous-produits (coques, pellicules, amandes brisées) sur la rentabilité des unités de transformation ;
g.Définir le modèle industriel (mixte de types d’unités de transformation – avec quelles capacités?) faudra t’il en Côte d’Ivoire ;
h.de proposer les mesures à prendre pour le renforcement de la compétitivité de l’industrie de la transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire et d’en évaluer le coût et également les gains pour l’Etat. Définir également le mode d’intervention de l’Etat ;
i.d’analyser la cartographie de l’installation des unités de transformation déjà existantes et proposer un plan d’occupation plus efficient.
3.La durée maximale de l’étude est fixée à soixante (60) jours, à compter de la date de notification. Ce délai inclut la période nécessaire à l’examen et à la validation du rapport final ;
4.Qualifications et conditions requises des consultants :
Le consultant pourra être un cabinet d’études ou un groupement de consultants individuels. Il doit totaliser un minimum de 03 études similaires. Il devra fournir un personnel ou une équipe regroupant, au minimum, les compétences suivantes :
a.un chef de mission de profil BAC+5 et plus, en Economie, Agroéconomie, Gestion d’entreprise ou tout domaine équivalent
b.un spécialiste des industries agroalimentaires ou ingénieur industriel, de profil BAC+5 et plus dans les domaines du génie ou de la mécanique industrielle, de l’énergétique, de la production industrielle, ou tout domaine équivalent.
c.un fiscaliste de niveau BAC+4 et plus, et justifiant d’une expérience pertinente de 5 ans au moins.
5.Constitution de dossier
Une lettre de manifestation d’intérêt adressé à Monsieur le Directeur Générale du Conseil du Coton et de l’Anacarde
Les CV accompagnés des diplômes
Les preuves de réalisation des missions similaires (Attestation de Bonne Exécution)

6.Le Consultant sera retenu selon la méthode de Qualification de Consultant (QC) et requérant le format d’une Proposition technique complète (PTC).
7.Les consultants intéressées peuvent obtenir les informations complémentaires notamment les Termes de référence à l’adresse ci-dessous tous les jours de 8 heures à 13 heures et de 14 heures à 17 heures.
8.Remise des manifestations d’intérêts :
Les manifestations d’intérêt devront être soumises en français et en quatre (04) exemplaires dont un (1) original, au plus tard le 15 mars 2017 à 17 heures, et portant la mention « Manifestation d’intérêt pour la sélection d’un consultant ou d’un groupe de consultant pour la réalisation de l’étude relative à la compétitivité du secteur de la transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire » à l’adresse ci-après :
Secrétariat de la Direction Générale du Conseil du Coton et de l’Anacarde, sis au Plateau, au 15ième étage de l’immeuble CAISTAB, Tél : (225) 20 20 70 30/22 52 75 80.

9.Ouverture des plis
L’ouverture des plis sera effectuée par la commission d’ouverture et de jugement des offres du Conseil du Coton et de l’Anacarde à laquelle sera jointe des membres du MIM et du MINADER au cours de la séance de 28 mars 2017 à 10 heures au 15ème étage de la CAISTAB.
NB :
– les termes de références sont disponibles à l’adresse suivante : www.conseilcotonanacarde.ci
– Seuls les consultants retenus seront contactés pour la suite de la procédure de sélection.

Le Directeur Général

Adama Coulibaly

Version téléchargeable: