full screen background image
Search
Monday 25 September 2017
  • :
  • :
dernière mise à jour

Le Conseil du Coton et de l’Anacarde forme 300 producteurs sur la gestion durable des maladies et ravageurs à Odienné, Boundiali et Korhogo

Le Conseil du Coton et de l’Anacarde forme 300 producteurs sur la gestion durable des maladies et ravageurs à Odienné, Boundiali et Korhogo

Une formation et sensibilisation de 300 producteurs d’anacarde s’est déroulée du 27 août au 03 septembre 2017 dans les Régions de Odienné, Boundiali et Korhogo. Elle s’est tenue aussi bien en salle tout comme sur le terrain dans des vergers afin de permettre aux apprenants, de mieux maitriser la gestion des maladies et ravageurs.

La Côte d’Ivoire est devenue depuis la campagne 2015, le premier pays producteur et exportateur de noix brutes de cajou avec une production de 702 510 Tonnes. Pour maintenir ce rang, la Direction Générale du Conseil du Coton et de l’Anacarde a procédé au financement de plusieurs projets de recherche sur l’anacardier en Côte d’Ivoire dont l’élaboration de la carte sanitaire et du système de veille sanitaire réalisée par le Laboratoire de physiologie de l’Université Félix Houphouët Boigny, l’Université Jean Lorougnon Guéde Daloa (UJLOG) , L’INPHB, et le CNRA. La carte sanitaire de l’anacardier ainsi élaborée est consultable sur le site web smsillico.labophysioveg.com . Elle a permis de faire ressortir cinq (5) maladies majeures (anthracnose, dieback, mildiou, gommose, et la bactériose) et quatre (4) insectes majeurs (Analeptes trifaciata, Apate terebrans, Helopeltis anacardii et Mecocorynus sp) sur l’anacardier en Côte d’Ivoire. Cette étude a permis de révéler que le verger anacardier, comme toute culture, présente quelque défaillance au niveau de son système d’épidémio-surveillance. En effet, les dernières prospections dans les vergers dont ceux des régions du nord ont montré que plus de 40% des vergers sont attaqués. En vue de renforcer les capacités des producteurs sur la reconnaissance et les méthodes de lutte contre ces différents nuisibles, le Conseil du Coton et de l’Anacarde a décidé de sensibiliser et former 300 producteurs de la zone nord (Odienné, Boundiali et Korhogo) en Côte d’Ivoire. Cette sensibilisation vient appuyer les actions du dispositif de conseil agricole dédié aux producteurs d’anacarde mis en place depuis 2014 dans l’ensemble des régions productrices. La formation aura pour effet d’améliorer les connaissances et favoriser l’application des pratiques de gestion intégrée et durable des maladies et ravageurs de l’anacardier. La formation a été réalisée par les formateurs du Conseil du Coton et de l’Anacarde dont M. TANO Kouamé jean-jacques, des Formateurs de l’ANADER et de l’Université Jean Lorougnon G.dont le Dr SORO Sibirina. Ces séries de formations se poursuivront dans le cadre du conseil agricole avec la participation des partenaires techniques dont la GIZ, l’ANADER, et les institutions de recherche.

Source: DT CCA

commentaires

  • 9
  • 10
  • 8
  • 10
  • 10
  • 9.4

    Score