full screen background image
Search
Friday 20 April 2018
  • :
  • :
dernière mise à jour

Généralités sur la culture du coton et ses utilisations

Généralités sur la culture du coton et ses utilisations

Le coton est une fibre naturelle végétale. Il est le fruit d’une plante arbustive appelée cotonnier. Le cotonnier peut mesurer jusqu’à dix mètres à l’état sauvage. Toutefois sa taille est limitée à un ou deux mètres en culture de façon à en faciliter la récolte. Herbacé ou ligneux, le cotonnier pousse dans les régions tropicales et subtropicales arides. Il peut subsister une dizaine d’année, mais est le plus souvent exploité sous la forme de plante annuelle.
On cultive le cotonnier pour ses graines qui portent à leur surface de longs poils qui constituent les fibres de coton ou « soies ». Les fibres servent à fabriquer des tissus, des couvertures, etc. Les longues soies servent en particulier à confectionner le coton mercerisé, le coton à broder, l’entoilage des pneus, etc. En pharmacie, les fibres de coton servent à la confection de coton hydrophile, de la ouate, de coton iodé, etc.
Les graines du cotonnier sont oléagineuses et elles fournissent une huile alimentaire après élimination du gossypol qui est toxique. Les tourteaux sont utilisés dans l’alimentation du bétail et dans la fabrication des farines comestibles par l’homme, riches en protéines, lorsqu’ils proviennent de graines sans glandes à gossypol dites « glandless ».
Les coques servent de combustible et peuvent également servir à la fabrication de charbon, de colorant, de pâte à papier, etc.
Le duvet ou linter, qui est un ensemble de petits poils très courts se trouvant à la surface des graines des cotonniers sert à différents usages comme la fabrication de vernis, de celluloïds, de fibres de disques, d’explosifs, de rayonne, de feutre, de rembourrages, de papiers fins, du simili-cuir, etc.