full screen background image
Search
Monday 25 September 2017
  • :
  • :
dernière mise à jour

CAMPAGNE ANACARDE 2015 : LE PRIX BORD CHAMP FIXE A 275 FCFA

CAMPAGNE ANACARDE 2015 : LE PRIX BORD CHAMP FIXE A 275 FCFA

Le Directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, COULIBALY Siaka Minayaha, a officiellement ouvert, le 19 février, à l’immeuble CAISTAB, à Abidjan-Plateau, la campagne de commercialisation de l’anacarde au titre de l’année 2015 avec comme prix plancher bord champ 275 FCFA/kg pour la noix de cajou bien séchée, bien triée et ne comportant aucune matière étrangère. Ce prix a connu une majoration de 50 FCFA, soit 22% contre 225 FCFA en 2014. Quant aux prix planchers magasin intérieur et magasin portuaire, ils sont respectivement de 300 FCFA/kg et 352 FCFA/kg.

Pour cette année, la Côte d’Ivoire, 2è pays producteur mondial d’anacarde derrière l’Inde, mise sur une production de 600 000 tonnes de noix brutes de cajou qui se déclinent en 540 000 tonnes pour l’exportation et 60 000 tonnes pour la transformation.Afin de gagner le pari de cette année, COULIBALY Siaka a, au nom du ministre, recommandé « le respect scrupuleux du prix arrêté sur l’ensemble du territoire, la collaboration de tous les producteurs et acteurs du secteur en matière de sécurisation des frontières terrestres pour empêcher les sorties illicites des produits vers les pays voisins et l’appropriation de tous les acteurs de la politique de transformation d’au moins 50% de nos produits bruts sur place ».
Puis il a félicité le Conseil d’administration du Conseil Coton Anacarde (CCA) pour toutes les réformes engagées et qui ont abouti à l’atteinte d’un bond qualitatif et quantitatif de notre production en anacarde ».Le président du Conseil d’administration du Conseil Coton Anacarde, BAMBA Mamadou, a, quant à lui, rappelé que les réformes opérées ont essentiellement porté sur « l’identification des acteurs de la chaîne de commercialisation à travers la délivrance d’agréments, le contrôle systématique du taux d’humidité au niveau des magasins portuaires, l’instauration d’une sacherie propre à la filière anacarde et de documents standardisés de commercialisation comme le carnet d’achat produit et la fiche de transfert ».
Il a ajouté que pour cette campagne, le CCA « entend consolider les acquis de 2014 et les améliorer ».En 2014, la Côte d’Ivoire a fait une production annuelle de 560 000 tonnes de noix brutes de cajou pour une valeur de 221, 771 306 104 milliards FCFA à l’exportation. Et environ 127 milliards de FCFA étaient revenus directement aux producteurs.

Source: http://www.gouv.ci/