full screen background image
Search
Monday 25 September 2017
  • :
  • :
dernière mise à jour

Amélioration de la production de l’anacarde: 355 encadreurs outillés pour aider les producteurs

Amélioration de la production de l’anacarde: 355 encadreurs outillés pour aider les producteurs

Les producteurs de la noix de cajou ont désormais des spécialistes pour les guider.

Plusieurs agents d’encadrement spécialistes de l’agriculture ont bénéficié d’une formation en vue d’aider les producteurs d’améliorer la productivité de leur verger, et par ricochet accroître leur revenu à la veille de la campagne anacarde.
355 agents d’encadrement de l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) et du Conseil du coton et de l’anacarde ont vu leurs capacités renforcées sur les bonnes pratiques agricoles. Ces formations se sont déroulées en deux étapes. Dans un premier temps, ce sont 70 conseillers agricoles anacardes qui ont bénéficié de la formation à Bouaké et à Korhogo du 17 au 23 janvier 2016 et dans la seconde étape, du 25 au 29 janvier dernier, ce sont 285 encadreurs dont 150 conseillers agricoles anacarde, 34 techniciens spécialisés anacarde, 34 techniciens spécialisés anacarde Opa et Anader, 55 agents relais et 12 chefs d’antenne du Conseil du coton et de l’anacarde qui ont reçu la formation. Celle-ci s’est déroulée à Bouaké, Korhogo, Bondoukou, Odienné et Bouaflé. Toutes ces formations se sont déroulées en deux parties : une phase théorique sur les différentes thématiques et une autre phase pratique consacrée à des visites sur le terrain avec, à la clé, des exercices d’application. L’objectif de ces ateliers était de renforcer les capacités des 355 formateurs dont 220 Conseillers agricoles anacarde (Caa) à la maîtrise de l’itinéraire technique de l’anacardier et des techniques d’animation en milieu rural. Toutes ces séries de formations vont profiter indirectement à 149.600 producteurs de l’anacarde durant la campagne 2016 qui s’annonce déjà. Les participants ont été formés sur les notions de planting de l’anacarde, l’acquisition de la semence, le semis direct nettoyage de la parcelle, la création et entretien de bande pare-feu, le ramassage des fruits et séparation de la noix de la pomme, le séchage, le triage, le conditionnement et le stockage des noix, les moyens de lutte contre les maladies ravageuses. Notons que ces formations sont à l’initiative du Conseil du coton et de l’anacarde en collaboration avec l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) et le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le Conseil agricole (Firca).