full screen background image
Search
Thursday 19 July 2018
  • :
  • :
dernière mise à jour

Sous-Produits et Transformation

Sous-Produits et Transformation

Pour faire face aux menaces sur les exportations de noix de cajou, mais aussi pour créer des emplois et mieux valoriser les produits de l’anacardier, la présente réforme propose la définition et la mise en œuvre d’une politique visant un taux de transformation de 100% à l’horizon 2020 de la production nationale de noix et la valorisation des sous produits de l’anacardier à l’horizon 2020.

A cet effet, des actions sont menées pour accroître la transformation locale.Au nombre de ces actions, nous pouvons citer le SIETTA 2014.

le SIETTA  2014 a été organisé du 26 au 28 novembre 2014 au palais des sports de Treichville , Abidjan  Côte d’Ivoire. Pour l’édition 2014,il visait les objectifs suivants :

  1. Faire la vulgarisation des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde;
  2. Soutenir les investisseurs potentiels avec le montage de dossiers financiers et à la mobilisation des fonds;
  3. Promouvoir la consommation locale des produits dérivés de l’anacarde.

Le SIETTA 2014 est le Salon International des Équipements et des Technologies de Transformation de l’Anacarde. Il offre une opportunité aux fabricants d’équipements de transformation de produit alimentaire d’exposer et de vendre leurs machines et  d’accéder ainsi au secteur ivoirien et aussi africain de l’Anacarde. En exposant des équipements de tous genres – gros, moyens et/ou petits – ou des brochures et multimédias, les équipementiers ont l’occasion d’interagir avec des acteurs clés et de s’informer sur le secteur africain de l’Anacarde.

 

SIETTA 2014

Le SIETTA 2014 – Salon International des Equipements et des Technologies de Transformation de l’Anacarde – offre une opportunité aux fabricants d’équipements de transformation de produit alimentaire d’exposer et de vendre leurs machines et d’accéder ainsi au secteur ivoirien et aussi africain de l’anacarde. En exposant des équipements de tous genres – gros, moyens et/ou petits – ou des brochures et multimédias, les équipementiers ont l’occasion d’interagir avec des acteurs clés et de s’informer sur le secteur africain de l’anacarde.